« Site naturel du Grenet », un premier Espace Naturel Sensible à Saint-Ciers-de-Canesse

 

 

Le Syndicat du Moron, Blayais, Virvée et Renaudière engage pour la première fois avec la commune de Saint-Ciers-de-Canesse et le Conseil Départemental de la Gironde (CD33) une convention de labellisation en « Espace Naturel Sensible » pour le site « Espace Naturel du Grenet ». Ce site reste en propriété communale et la gestion écologique sera assurée par le Syndicat. Le Département apporte son soutien technique et financier afin de préserver la biodiversité et le patrimoine naturel du site de la même manière que sur les autres ENS ouverts au public dont il a la responsabilité.

Le Cuivré des marais (Lycaena dispar), l’Agrion de mercure (Coenagrion mercuriale) et le Tarier pâtre (Saxicola rubicola) sont quelques exemples parmi les espèces patrimoniales qui peuplent les prairies humides, les mégaphorbiaies et les roselières de l’Espace Naturel du Grenet. Situé en bordure du ruisseau du Grenet, cet espace communal abrite une biodiversité remarquable et fragile. Pour aider la commune à le préserver, le Conseil Départemental, accompagné par le Syndicat du Moron, a labellisé le site en Espace Naturel Sensible (ENS).

Grâce à ce label, études scientifiques (inventaires naturalistes, diagnostics hydrologiques,…), travaux de restauration et de gestion écologiques (restauration de mares, ouverture de milieux en déprise,…) seront réalisés par le Syndicat du Moron. Le Département Gironde apportera son soutien financier dans ce cadre. En échange, les propriétaires s’engagent à mettre en valeur le patrimoine naturel du site et à y accueillir du public dans un but de sensibilisation et de découverte de la nature.

Le « Site Naturel du Grenet», d’une superficie de 1.7 ha, présente une forte valeur patrimoniale naturelle et paysagère et nécessite la mise en œuvre d’une gestion durable tenant compte de sa future fréquentation par le public. De même, la zone a été identifiée comme « zone humide avérée » via le critère pédologique (arrêté du 24 juin 2008 modifié), à l’occasion d’une formation encadrée par le SMIDDEST. Ce caractère lui confère un rôle important grâce à sa fonction hydrologique, sa fonction biologique, son intérêt pédagogique et paysager et son rôle de « tampon » et « épuratoire » entre les eaux de ruissellement qui proviennent des coteaux alentours et le cours d’eau, participant ainsi à la préservation de la qualité des milieux aquatiques environnants et à l’amélioration de la qualité de l’eau. Il est important de souligner qu’en raison du caractère stratégique des services rendus par les zones humides, leur préservation est considérée « d’intérêt général » par la loi française (code env., art. L. 211-1-1).

Dans le cadre de cette démarche, plusieurs chantiers ont été développés sur le site courant 2022, tels que la restauration d’une mare, l’enlèvement d’un remblai localisé dans la roselière, la création de merlons pour la plantation de haies et la fauche tardive de la prairie humide, entre autres. D’autres chantiers de restauration et de gestion auront lieu en 2023 ainsi que la mise en place d’outils de communication pour le public (panneaux pédagogiques et règlementaires, bornes de signalement sur le sentier…). En 2023, un plan de gestion sera également développé avec un diagnostic écologique complet du site et l’établissement des objectifs et actions à long terme.

Pourquoi cette démarche de labellisation ?

Le Département est compétent pour élaborer et mettre en œuvre une politique de protection, de gestion et d’ouverture au public des espaces naturels sensibles, destinée à préserver la qualité des sites, des paysages, des milieux naturels et des champs naturels d’expansion de crues et d’assurer la sauvegarde des habitats naturels. Ces Espaces Naturels Sensibles, constituent le réseau écologique départemental (SDENS). Il, est composé des sites de statuts différents selon le niveau d’intérêt patrimonial, la maitrise d’ouvrage et les usages qu’ils accueillent : les « ENS départementaux » (le département est propriétaire et gestionnaire), les sites « ENS associés » (associés au réseau départemental ENS de la Gironde) et les sites « ENS locaux » (propriétés non départementales).

Afin d’améliorer et renforcer le SDENS, le Syndicat du Moron, avec l’accompagnement du Conseil Départemental de la Gironde, a souhaité développer plusieurs modes d’interventions parmi lesquels la labellisation de sites en « Espace Naturels Sensibles Locaux » en partenariat avec les collectivités locales. Certaines communes ont à ce jour proposé des sites naturels à labelliser et les démarches seront entamées en 2023.

Il s’agit à terme, d’unifier les procédures de gestion de ces espaces et de centraliser les efforts et les financements pour poursuivre les actions de préservation et de restauration des écosystèmes aquatiques sur le territoire géré par le Syndicat (neuf bassins versants).



En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer