Le Moron : Présentation du cours d’eau

Le Moron a la particularité d’être le dernier affluent en rive droite de la Dordogne avant la confluence avec la Garonne formant alors l’estuaire de la Gironde, reconnu comme le plus grand estuaire d’Europe.

Le bassin versant du Moron s’étend sur un territoire conséquent d’environ 176.4 Km2 pour un réseau hydrographique de 115 kilomètres.
Le Moron prend sa source, à Saint-Savin, au lieu-dit évocateur qui ne trompe pas « le petit Moron ».

Il rejoint ensuite la Dordogne en rive droite entre les communes de Bourg et Prignac-et-Marcamps, au sud-est du château de Mille Secousses, face à Ambès.
D’une largeur de trente mètres à sa confluence, les débits en cas de crue peuvent atteindre 70 m3/s à son exutoire.

D’un point de vue historique, le cours d’eau du Moron a subi de nombreux bouleversements (recalibrage, rectification). Il a notamment été canalisé dans sa partie aval, dans les terrasses alluviales pour favoriser l’agriculture, bien que son cours ait été plus sinueux.

Pied d’arbre sorti du Colinet, affluent R G Moron

Le Moron, 600 m avants sa confluence avec la Dordogne

Le Moron, 600 m avant sa confluence avec la Dordogne

Dans sa partie avale s’est formé au fil du temps un ensemble de marais estuarien que l’on appelle localement les
« Palus du Moron ». Ce complexe de zones humides constitue une mosaïque d’habitats naturels humides d’une grande richesse marquée par la création d’un site Natura 2000 « vallée et Palus du Moron ».

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer